Est-il possible d’échanger votre location avec votre voisin

Publié le : 04 août 20163 mins de lecture

Si votre voisin de palier loue l’appartement dont vous rêvez et que le votre correspond à ses envies, les locataires ont la possibilité d’échanger les biens immobiliers sous certaines conditions. L’échange de logement exige l’accord du propriétaire et génère des conséquences sur les contrats de location.

Louer un bien immobilier via laforet-colombes.com/ crée un certain nombre d’obligations pour le locataire comme pour le bailleur. L’échange d’appartement entre deux locataires exige nécessairement l’accord du propriétaire. L’échange de location n’est réalisable que si les deux appartements se trouvent dans la même résidence. Pour changer d’appartement les deux locataires devront avoir au minimum trois enfants à charge. L’échange d’appartement entre deux familles doit avoir pour but d’augmenter la surface habitable du logement et d’offrir de meilleures conditions de vie aux locataires des lieux. Pour qu’un échange de location soit possible, ces trois conditions doivent être réunies sinon le propriétaire pourra refuser le changement. Échanger un logement entraîne certaine modifications du bail qu’il est indispensable de fixer au préalable.

Tout locataire est tenu de signer un contrat de location avec son propriétaire bailleur. Louer un bien immobilier implique un certain nombre d’obligations contractuelles pour les deux parties. En échangeant leur location, les locataires respectifs reprennent le contrat qui était en cours. Un échange d’appartement ne requiert pas la signature d’un nouveau bail de location mais il faudra y faire figurer les changements de nom. Les baux restent valides et accordent aux nouveaux locataires le droit de jouissance des lieux. Un propriétaire bailleur doit obligatoirement être informé du changement de situation qui ne peut pas être validé par un simple accord verbal entre des locataires.

Louer un bien immobilier exige le respect de certaines règles. Un locataire qui souhaite héberger un tiers dans son appartement devra obligatoirement  informer le propriétaire des lieux. S’il n’occupe plus l’appartement personnellement, le propriétaire peut proposer une cession de bail ou ajouter une clause de sous-location au contrat de location. Si un locataire héberge un membre de la famille à titre gratuit, il n’est pas nécessaire de le faire figurer sur le contrat de location. A partir du moment où un hébergement se fait gratuitement, elle n’est pas considérée comme une sous-location. Si vous louer un bien immobilier, il est important de respecter les règles de location convenues avec le propriétaire afin d’éviter toute source de conflit qui pourrait porter atteinte à la bonne entente entre les parties et à la validité du bail.

Plan du site